Saturday, November 5, 2016

Mohamed Almoukhtar Soussi

Mohamed Almoukhtar Soussi

  . Al-Mokhtar SOUSSI المختار السوسي est en 1898 dans la cité historique d’Illigh dans la région de Tazeroualt au cœur du Souss. Il a eu pour premiers instituteurs ses deux parents. En 1918, à 20 ans, il s’installe à Marrakech. En 1924, intègre l’université d’Al Qaraouiyine. Il y créé sa première association culturelle الحماسةl’enthousiasme. Peu de temps après, il fondera la première cellule politique du mouvement national au sein de laquelle figurait un certain Allal El Fassi. En 1928, il séjourne à Rabat avant de retourner à Marrakech. On compte aussi parmi ses disciples à Marrakech un certain Abdallah Ibrahim.
Tous ces voyages et sa quête du savoir, lui ont permis d'acquérir le statut de grand 3alim. En effet, Al-Mokhtar SOUSSI est à la fois Cheikh, Fquih, chercheur, poète et historien. En outre, il était à l'origine de la fondation de la première école privée authentiquement marocaine. Expérience qu'il tentera de multiplier afin de venir en aide aux populations marocaines, principalement celles issues du monde rural pour les sortir du joug de l’analphabétisme et de l’ignorance. Les autorités coloniales essaieront de l'avoir à leur service. Mais il refusa le poste qu'on lui proposa la résidence. Exaspérées par son activisme, grand nationaliste qu'il fut, les autorités coloniales l'exileront à Illigh sa région natale. Il en profitera pour se consacrer à l'écriture. Il écrira pas moins d'une soixante de livres dont le chef d'oeuvre est sans conteste, le fameux Maasoul édité en 12 volumes. Il recence dans les moindres détails la vie dans le sud du Maroc. C'est en ce sens qu'il constitue la référence incontournable pour tout chercheur qui s'intéresse à cette région.
Sur le plan politique, il fut un nationaliste convaincu et chevronné. Après l'indépendance, il a été nommé dans les deux premiers gouvrenements marocains. Dans, celui de M’bark El Bekkay, il était le premier et le dernier dans l'histoire du Maroc a occupé le poste de Ministre de la Couronne وزير التاج. Ceci témoigne de la place qu'il occupait dans le champ politique et de l'étendu de son statut d'homme de lettres. Il a assumé également celui des Habous et des affaires islamiques dans le gouvernement de Abdellah Ibrahim. Il a été membre du Conseil constitutionnel aux côtés des pionniers que furent Mekki Naciri, Allal El Fassi et Mohamed Hassan El Ouazzani.
Mort en 1963, il a vécu sous le règne de 5 Souverains marocains : Moulay Abdelaziz (1894-1908), Moulay Hafid (1908-1912), Moulay Youssef (1912-1927), Mohammed V (1927-1961) et enfin celui de feu Hassan II (1961-1963).
Quelques uns de ces ouvrages:
Souss El Alima : Histoire Scientifique.
El Maassoul : Tarajim des gens du Souss.
A travers Jazoula : Les voyages.
El Illighiat : Mémoire d’exil.
Erramliat : Recueil de Poèmes.
Camp du Sud : Manuscrit poétique