Friday, November 25, 2016

Lorsque le pire ennemi de l’empire romain était un Amazigh

Hannibal Barca, ce général Amazigh de Carthage en Afrique du Nord dans l’actuelle Tunisie a décidé un jour en signe de révolte contre l’ingérence romaine en Afrique du Nord de lui faire la guerre. Mais comment peut-on faire la guerre à la plus grande puissance mondiale de l’époque qui est l’empire romain ?

Le jeune général âgé seulement de 26 ans, après une longue réflexion, décida de faire la guerre contre Rome ! Mais ne s’arrêta pas là, il a même choisi le lieu de la bataille pour être le cœur de l’empire romain à 100 km de Rome la capitale.

« Je suis né pour exercer la vengeance de mon peuple » dit Hannibal barca, qui va devenir le pire ennemie de Rome dans toute son histoire et le premier stratège militaire de l’histoire humane. Il a poussé son armé jusqu’au bout de l’endurance humane.
Avec une armé bien préparée, il fait le détour de l’Afrique du Nord en passant par le détroit, l’Espagne jusqu’en Italie. Avec des éléphants gigantesques qui ont fait trembler les soldats romains qui n’ont jamais vu un gigantesque animal !

Il a gagné la bataille trois fois à 40 km de Rome. Selon les règles de la guerre à l’époque, hannibal aurait dû signer la convention de sa suprématie sur Rome. Mais, il refuse et répond à ses généraux : qu’on n’a pas besoin d’dévaster la vile de Rome pour prouver notre victoire, nous avons gagné Rome et nous allons leur montrer que nous ne sommes pas des barbares et ce sont eux qui le sont.

Hannibal a donc fait l’erreur de sa vie et les dirigeants Amazighs de son peuple à Carthage fasse eux aussi la même erreur, ils décident de ne plus lui envoyer de l’aide.

Sept ans sans aides en Europe et Hannibal qui avait décidé de ne pas rentrer à Rome à permet à Rome de se rétablir et détruire complètement Carthage. Hannibal pour sauver Carthage par les dirigeants politiques qui l’ont trahie.

L’histoire des Amazighs commence toujours par des grandes victoires mais finisse par perdre à cause des calculs politiques qui ne se projettent pas dans le long terme.

Le film :



Auteur: Moha Bouwawal