Saturday, April 30, 2011

Maroc : les arabes Andalous ont-ils achevé leur rêve : « le Maroc est à nous et n’est pas aux autres » à la nouvelle ère ?

Introduction : On désigne au Maroc par les Arabes Andalous ceux chassés d’Espagne en 1492 par la reine Isabelle la Catholique. Ils se sont installés dans plusieurs villes du Maroc comme Tétouan, Tanger, Fès et autres. Mais sont généralement connus par les Fassis suite à leur installation à Fès dans la cours du Sultan qui se trouve à Fès à cette époque. Ils se considèrent des Arabes d’origine Omayyades Syriens restés en Andaloudie et considèrent Allal El Fassi leur leader national et spirituel.
Qui de nous peut il oublié :
1-
Le slogan « le Maroc est à nous et n’est pas aux autres  » brandi par les Arabes Andalous juste après les négociations secrètes qu’ils ont eu à Aix-les-bains avec le colon Français. Le mot « nous » veut il dire nous les marocains par opposition aux Français ou nous les arabes andalous par opposition au reste des marocains? pour le savoir faisons la liaison avec ce qui suit :
2- Le discours d’Allal Al Fassi (figure emblématique des arabes Andalous) dans son parti en 1957 juste après l’indépendance disant « Camarades, l’armée française est déjà expulsée, les bases américaines seront bientôt dans l’horizon, mais le grand problème : comment peut on expulser les Berbères? » Ceci ne laisse aucun doute a savoir que l’objectif principal du leader Fassi est bel et bien l’expulsion des Amazighs de leur propre pays. Alors qu’en général c’est l’envahisseur qui est expulsé et non l’autochtone. Etait ce un programme tracé pour mettre la main sur le pouvoir, l’argent et la terre depuis l’indépendance du premier colon ?
3- Le discours d’Allal Al Fassi à son parti Istiqlal en 1957 juste après l’indépendance disant « moi je blâme tout d’abord nous ancêtres les arabes qui ont porté le flambeau de l’islam et de l’Arabité pour ce pays. Au lieu qu’ils se mettent au travail pour terminer leur mission sacrée (arabisation et islamisation), ils se sont occupés des guerres intestinales de distribution des butins et d’accès au pouvoir. Par conséquent, ils ont laissé dans notre pays des problèmes sociologique qu’on ne peut plus ignorer leurs origines si nous désirons les diagnostiquer a fin de trouver le vrai remède  » Ici, il dévoile clairement son programme comme étant la suite de celui de ces ancêtres qui est au passage et avec son témoignage n’est pas uniquement l’Islamisation des Amazighs, mais de leur arabisation aussi par l’anéantissement de leur identité. Ne sommes nous pas devant un génocide ? Ce schéma désigné par ce leader est-il le vrai visage de l’islam ? Comment peut-il être le contraire si on sait que ce leader est à ce jour le pilier des Oulémas musulmans aux yeux même des islamistes de l’ère actuelle ?
4- Le discours d’Allal El Fassi avant sa mort disant « Nous avons réussi à faire en 40 ans, ce que nos ancêtres n’ont pu faire pendant 14 siècle » faisant référence ici à la première invasion arabe des terres amazighs au 7eme siècle. Car depuis et malgré l’islamisation des Amazighs, ils continuent toujours à gouverner leur pays : les empires Moravides, Mouahades, Merinides et autres.
Aujourd'hui, après 60 ans d'indépendance du colonialisme européen, les analystes trouvent que le rêve des arabes andalous -résumé auparavant par leur leader Allal El Fassi dans le slogan  « le Maroc est à nous et n’est pas aux autres »- est achevé à des degrés différents selon certaines périodes de l’histoire du Maroc. Dernièrement deux revues marocaines Tel Quel et Awal sont allés plus loin en publiant un arbre généalogique des arabes Andalous qui détiennent le pouvoir au Maroc depuis plus d’un demi siècle (voir ici). Cela a montré que même certaines cas de nom de famille non Fassi lorsqu’il fait partie de ceux qui détiennent le pouvoir et l’argent est rigoureusement marié à une Fassi ou de mère Fassi. Mais quelle est votre opinion vous ? les arabes andalous ont-ils réalisé leur rêve enfin au Maroc ou non?