Wednesday, March 16, 2011

Amazighs, Hébreux: Deux peuples ; un destin!!

SHESHONG Pharaou Amazigh King
Jewish Family in the south of Morocco
   Amazighs, Hébreux: Deux peuples ; un destin!! Amazighs, Hébreux: Deux peuples ; un destin!!Certains vont créer haut et fort à l’aberration et à la conspiration de vouloir rapprocher deux peuples qui sont – selon eux ; tellement éloigner et dans la géographie que dans l’histoire !!
Et pourtant  nous allons démontrer au long de cette étude, que ces deux peuples sont tellement proche l’un de l’autre, tellement mélanger l’un à l’autre que l’on ne peut pas distinguer qui l’un et qu’est l’autre !!!
Etant donner que le peuple Amazigh vient de L’Afrique du nord et que le peuple Hébreu vient de la terre d’Israël leurs deux territoires ne sont pourtant séparés que d’une petite partie d’Egypte (désert de Seinai)
Un petit aperçu –même le plus superficiel ; sur une carte géographique démontre clairement que ces deux peuples ne sont pas tellement loin l’un de l’autre…. Surtout qu’on sait que les contactes et les relations entre ces deux peuples remontent à très loin dans l’histoire. Le premier contact qui nous été rapporter remonte à l’époque des deux grands rois (du coté Amazigh le Roi Sheshonq 1er le fondateur de la 22éme dynastie Pharaonique en Egypte et du coté Hébreu Le Roi Salomon constructeur de la maison de dieu premier temple de Jérusalem) (970/937 AV)
Jewish girls in The south of Morocco
King SolomonSheshonq se préparait à conquérir le Royaume de Salomon quand celui c’est à eu la brillante  idée de demander la main de la fille du Pharaon et de devenir alliés au lieu de rentrer dans une guerre qui ne peut qu’être néfaste pour la jeune armée du royaume de Juda … c’est ainsi que la fille du Roi et pharaon Amazigh  devient la première épouse du Grand Roi Salomon
La fille de Sheshonq/épouse de Salomon donna naissance aux premiers Hébreux-Amazighs connus dans l’histoire...
L’épouse (Amazighe), refusa de vinaire le dieu de  son Mari Salomon ; et ce dernier l’autorisa même à ériger un temple pour pratiquer ca religion africaine
Après la mort du Roi Salomon en L’an 937 (av.) ; les religieux du royaume de Salomon refuseront l’intronisation du petit fils de Sheshonq (parce qu’il n’est pas d’une mère juive) ; ce qui poussa Sheshonq à marché sur Jérusalem (936 av.) et paya les trésors du Roi Salomon (les trésors gardé dans la maison de dieu que Salomon avait fait construire 
Partie 2 Chroniques, chapitre 12 de la bible (ancien testament): « Lorsque Roboam se fut affermi dans son royaume et qu'il eut acquis de la force, il abandonna la loi de l'Éternel, et tout Israël l'abandonna avec lui.  La cinquième année du règne de Roboam, Schischak, roi d'Égypte, monta contre Jérusalem, parce qu'ils avaient péché contre l'Éternel. Il avait mille deux cents chars et soixante mille cavaliers ; et il vint d'Égypte avec lui un peuple innombrable, des Libyens, des Sukkiens et des Éthiopiens.  Il prit les villes fortes qui appartenaient à Juda, et arriva jusqu'à Jérusalem.  Alors Schemaeja, le prophète, se rendit auprès de Roboam et des chefs de Juda qui s'étaient retirés dans Jérusalem à l'approche de Schischak, et il leur dit : Ainsi parle l'Éternel : Vous m'avez abandonné ; je vous abandonne aussi, et je vous livre entre les mains de Schischak. Les chefs d'Israël et le roi s'humilièrent et dirent : L'Éternel est juste ! Et quand l'Éternel vit qu'ils s'humiliaient, la parole de l'Éternel fut ainsi adressée à Schemaeja : Ils se sont humiliés, je ne les détruirai pas, je ne tarderai pas à les secourir, et ma colère ne se répandra pas sur Jérusalem par Schischak; mais ils lui seront assujettis, et ils sauront ce que c'est que me servir ou servir les royaumes des autres pays ». Fin de citation de la Torah. 
   Auteur: Hassan Aaouid

             http://www.tamazightinou.blogspot.vom/